Écrire bien au frais!

Sur le front domestique, la canicule m’a décidée à rechercher la en endroit plus frais pour écrire. J’ai donc déménagé mon bureau d’écriture au sous-sol.  Ce bureau se trouvait dans la cuisine, donc finies les distractions par le mari ou le fils qui viennent se chercher des biscuits dans l’armoire juste à côté!

Ça faisait des mois et des mois que j’hésitais, vu que je n’aime pas me sentir enfermée.

C’est avantageux en ces périodes de grande chaleur… et ça enlève les distractions! Mon bureau de « choses sur internet » demeure au premier étage. Plusieurs auteures de ma connaissance ont effectué cette transition pour écrire en toute quiétude… loin des tentations internet et des médias sociaux! L’une de mes consoeurs a carrément sacrifié son garde-robe pour y aménager son espace d’écriture! (J’ai perdu le lien hélas!)

K.K. Rusch se disait tellement distraite que ses deux bureaux étaient aussi éloignés l’un de l’autre que la maison le lui permettait. C’est un bon conseil de productivité que j’applique. Je suis loin d’avoir atteint e la productivité de ces auteur-es!

 

Quelques photos de mon espace de création

Voici en primeur, pour mes hordes de fans féroces, des photos de cet espace. Le bois blond ajoute à la luminosité.

Pour écrire en paix, j,ai dégagée l'espace de cette petite pièce

Pour écrire en paix, j’ai dégagé l’espace de cette petite pièce.

En regardant vers la fenêtre. Oui, vous avez deviné: sous cette belle couverture mexicaine, des boîtes de livres empilés!

Mon bureau pour écrire sans distraction (à part les livres!)

Mon bureau pour écrire sans distraction!

Et voici le coin écriture, garanti sans distraction! Quoique, juste à côté de cette bibliothèque pleine de livres de SF (que j’ai tous déjà lus, heureusement!)

Le petit bureau est une pièce art-déco trouvé dans une vente de garage. Je peux mettre des dictionnaires sur les étagères du côté droit.  (Pas très visibles derrière la chaise… On les voit mieux dans cette photo du premier emplacement.) Je n’ai pas descendu la chaise rembourrée encore…

Détail du petite pupitre avec étagères arrondies sur le côté.

Quels romans et nouvelles de science-fiction en sortiront ? Ce qui est paradoxal, c’est que mon ordinateur-avec-Internet (que j’utilise en ce moment) reste dans le coin de la cuisine, tandis que ma table à dessin, elle se trouve encore au 2e étage, là où la chaleur est la plus accablante.

Quelle que soit votre activité créatrice, changer d’air fait du bien!

 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *